Comment s’en débarrasser naturellement des métaux lourds dans votre organisme?

métaux lourds

Mes très chères lectrices et lecteurs,

depuis un bon  mois mon compte Facebook a été fermé par les administrateurs, donc je ne peux plus me connecter et y déposer d’autres très bons articles. Je serai ravi que vous postiez sur vos comptes Facebook un lien vers un de mes articles ou celui du site: http://www.hurauxtherapiesalternatives.com

Merci beaucoup Amitiés. Philippe

 

 

 

Comment s’en débarrasser naturellement ?

Les métaux lourds : qu’est-ce que c’est ?

Les métaux lourds ou éléments-traces métalliques (ETM) sont des éléments chimiques métalliques tels que l’aluminium ; le mercure, le plomb, le nickel, le cadmium, le chrome, le cuivre, nickel, arsenic, le zinc, vanadium, ou encore amalgames, vaccins, nanoparticules, bisphénol, xénobiotiques, PCB, polluants organiques persistants, pesticides, dioxine… Certains d’entre eux sont nécessaires au bon fonctionnement de notre organisme (comme le zinc et le cuivre par exemple), mais ils doivent être absorbés en petites quantités. Ils sont donc tous toxiques ou toxiques au-delà d’un certain seuil.

Ces substances toxiques sont donc de véritables poisons qui, à moyen terme, peuvent avoir  des conséquences néfastes sur l’organisme. Quelles sont les principales sources de contaminations ?

Le mercure et l’aluminium sont des métaux lourds dont on parle très souvent. Et pour cause, nous les trouvons au quotidien. Les deux principales sources d’empoisonnement au mercure sont les amalgames dentaires et la consommation de certains aliments pollués comme les poisons et les crustacés.

Quant à l’aluminium, son intoxication provient de multiples sources. Sa pollution serait essentiellement d’origine alimentaire.

Toutefois, elle peut également provenir de la prise régulière de certains médicaments (particulièrement les antiacides utilisés en cas de brulures gastriques), de l’utilisation de certains déodorants corporels et de la sensibilité à certains vaccination, surtout si celles-ci sont répétées.

Enfin, quand à l’eau du robinet, des sels d’aluminium sont encore régulièrement utilisés afin de la rendre parfaitement claire. Quels sont les risques pour votre santé ?

Les métaux lourds peuvent affecter le système nerveux, les fonctions rénales, hépatiques et respiratoires. Une exposition à forte dose de ces substances nuisibles peut même être impliquée dans des pathologies sévères telles que la sclérose en plaque, les maladies neurodégénératives, l’insuffisance rénale, le diabète, les troubles psychologiques et neurologiques ou encore les cancers.

Certains métaux lourds comme l’aluminium, ingérés en trop grande quantité, stimulent la réponse immunitaire de la muqueuse intestinale, avec pour conséquences une inflammation et une hyperperméabilité locales(le syndrome de l’intestin poreux), une modification de la flore intestinale, le passage de certains bactéries dans le sang puis leur diffusion dans l’organisme. Avec, à terme, la genèse possible d’une maladie inflammatoire chronique des intestins (maladie auto-immune, de Crohn, rectocolite hémorragique et bien d’autres.

 

Quels sont les symptômes ?

Les symptômes peuvent varier et être différents en fonction des personnes et de leur organisme. Les signaux les plus fréquents sont une fatigue chronique, des maux de tête, des douleurs articulaires et musculaires, des troubles psychiques (irritabilité, dépression, instabilité émotionnelle), des troubles digestifs (diarrhée, nausées, vomissements), des symptômes grippaux, des réactions allergiques, des intolérances alimentaires (lactose, gluten), des troubles du rythme cardiaque, des troubles du sommeil…

 

 

Quels sont les analyses pour dépister les métaux lourds ?

Un test de dépistage sur cheveux : simple recherche de calcium, magnésium et zinc en quantité excessive.

Sachez que les métaux lourds qui entrent dans les cellules font sortir les bons minéraux. Voilà pourquoi on trouve calcium, magnésium et zinc en quantité excessive dans les cheveux des personnes intoxiquées aux métaux lourds.

 

Premier test fait avant tous programmes de détoxication peut être intéressant mais ne dévoile pas nécessairement les métaux lourds car ceux-ci sont fixés en bonne partie dans le gras, certains organes et peuvent ne pas être présents dans l’urine. De plus, il est reconnu que la grande partie des métaux lourds sort de l’organisme dans les selles et non dans l’urine. Mais, par expérience, on constate que le test avant- programme donne une bonne indication de la présence de métaux lourds dans l’organisme.

Le moment idéal pour faire le test est 10 jours après avoir commencé le programme de détoxication. A ce moment, le programme est en pleine action et les produits utilisés, comme la chlorelle, ont capté et dirigé les métaux lourds vers les émonctoires pour les expulser du corps. Si on fait un test pendant le programme et qu’il y a présence de métaux lourds, cela signifie que le programme est efficace.

Pour voir si votre corps évacue encore des métaux lourds, c’est-à-dire s’ils sont encore présents dans l’urine, on peut faire le test, tout d’abord à 6 semaines puis après quelques mois si désiré. S’il y a encore des métaux lourds, on continuera le programme de façon à les éliminer complétement éventuellement.

Si le test est négatif, s’il ne détecte pas de métaux lourds, on pourra le continuer ou non sachant que les métaux lourds peuvent être excrétés aussi par les cheveux, les selles, la sueur et l’air expiré même si l’urine n’en contient pas et qu’ils peuvent aussi rester captifs des cellules.

Autrement dit, le test est un indicateur mais il ne dit pas tout.

Si on suit bien le programme, 90% des métaux lourds sont éliminés après 6 semaines. Mais les 10% restant peut prendre un certain nombre de mois à disparaitre.

 

Se préparer pour le test urinaire : en deçà de 36 heures avant l’analyse d’urine.

-Ne pas prendre de suppléments de vitamines C ni de minéraux.

-Ne pas prendre d’agent chélateur (bio- chelat, etc.)

-Eviter d’être exposé/e aux moisissures.

-Arrêter de manger du poisson et surtout : thon, huitre, turbot et des algues.

-Eviter d’être exposé/e aux produits chimiques, pesticides, solvants.

-Ne boire que de l’eau de bonne qualité.

-Arrêter les dentifrices contenant du fluor.

-Arrêter tous les gras hydrogénés : huile de canola, d’arachides, margarine, graisse, mayonnaise.

-Le jour du test, recueillir 30ml de votre première urine du matin. Ne pas réfrigérer.

Comment limiter les risques d’intoxication ?

Afin de limiter les sources de contamination aux métaux lourds ou traiter l’intoxication à ces éléments chimiques métalliques, prenez quelques précautions et optez pour une alimentation hypo toxique. Entreprenez un mode de vie sain en faisant du sport et en évitant de fumer. Traitez vos caries avant qu’elles ne nécessitent la pose d’amalgame dentaire mercure, faite remplacer tous vos amalgames mercure (plombage) par des résines.

 

Comment se débarrasser naturellement des métaux lourds ?

A éviter : la chélation chimique est un traitement médical par injection d’un produit chimique  qui a pour but d’éliminer de l’organisme tous les métaux et toxiques mais elle supprime aussi les vitamines et minéraux et dévitalise rapidement une personne. Vous devez restés en observation 24 heures après l’injection. Les effets délétères apparaissent très vite (fatigue intense, troubles psychiques et physiques à mettre sur le compte d’une dévitalisation rapide. Tous processus de détoxification est une charge pour nos organes. Il est donc préférable de tabler sur une progression sur plusieurs mois et de provoquer une élimination tout en douceur.

Afin d’éliminer les métaux lourds par le processus de détoxification, il est essentiel dans un premier temps d’effectuer une approche thérapeutique visant à désintoxiquer l’organisme des métaux nuisibles. La chélation est, plus précisément, le procédé par lequel une substance organique (un agent chélateur) se lie à des minéraux ou des métaux ionisés.

La chélation naturel traite ces métaux nuisibles grâce à certains nutriments comme la chlorelle, antioxydant naturel, le chardon-marie, la chicorée.

Une fois ces métaux lourds chélatés, l’organisme pourra donc les éliminer par le processus de détoxification notamment grâce à des plantes comme le charbon-marie et le bouleau qui soutiennent les fonctions hépatobiliaires et rénales.

Le brocoli quant à lui, agit dans l’organisme comme puissant détoxifiant et antioxydant. Le brocoli est riche en glucoraphanine ce qui lui permet d’activer les enzymes chargées de neutraliser les substances toxiques et cancérogènes.

Le glutathion : dans son état chimique sous forme réduite (sa forme active), le glutathion est la molécule la plus impliquée dans l’élimination naturelle du mercure et métaux lourds de l’organisme, la désintoxication des médicaments, l’évacuation des toxines bactériennes, des toxiques environnementaux et autres polluants.

Ses effets sur la détoxification ont été démontrés au travers d’une étude clinique réalisée par l’université d’Illinois mais aussi près de chez nous les laboratoires de l’association Stelior en suisse propose des analyses et des compléments alimentaires (anti allergène) traitant de multiples pathologies et les laboratoires Copmed.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s